Colloque – Pour une guérison de la mémoire au Québec

L’Observatoire Justice et Paix vous convie à une journée de réflexion et de discussion sur l’état de la mémoire collective des Québécois. De quoi s’agit-il?

Rarement dans l’histoire un peuple aura-t-il vécu une volte-face culturelle aussi radicale que le Québec du demi-siècle passé. Ceci s’est manifesté notamment dans le domaine religieux, où la coupure a été la plus nette. Or, beaucoup de Québécois estiment aujourd’hui que nous sommes passés d’un extrême à l’autre : d’un monde où la religion était omniprésente à un autre où l’on semble vouloir l’évacuer complètement. Pour un peuple qui a vécu dans un rapport étroit entre la foi et la culture pendant près de quatre siècles, une telle mutation n’a-t-elle pas des conséquences préoccupantes pour son avenir? Voilà la question que l’Observatoire Justice et Paix veut soulever, sous le thème de la guérison de la mémoire.

Pour explorer cette question, le colloque rassemblera des personnalités de divers horizons, culturel, académique, politique et religieux, qui s’entendent sur le fait que les Québécois doivent poser un regard nouveau sur leur passé afin de se réapproprier l’intégralité de leur identité. Ainsi, en plus de leurs conférences, Bernard Émond, Éric Bédard, Mathieu Bock-Côté, Brigitte Bédard, Anne Leahy, E.-Martin Meunier, Émile Robichaud et Nicolas Matte, échangeront entre eux et avec le public lors de trois panels qui jalonneront la journée.

Nous ouvrirons le colloque le soir du 24 juin, jour de la Saint-Jean-Baptiste, par une célébration sur le thème de l’identité québécoise et de la mémoire, notamment à travers l’exposition d’œuvres de l’artiste québécoise Stéphanie Chalut. Allocutions et lectures de textes. Rendez-vous le 24 juin, dès 19h, à la salle St-Jean-Paul II du sous-sol de l’église St-Thomas d’Aquin, au 2125 Louis-Jolliet, Québec.

Coût: 20$ tarif régulier |  15$ tarif étudiant

INSCRIPTIONS: Sur cette page, ci-bas. Indiquez également, s’il y a lieu, votre présence lors de la soirée du 24 (gratuit) dans la section « Commentaire ».

*** N.B. Dû à des obligations, M. Denis Vaugeois ne pourra malheureusement plus participer au colloque.