Conférenciers – Université d’été 2017

 

Éric Bédard est historien et professeur à la TÉLUQ, ainsi que l’auteur de plusieurs ouvrages et articles qui traitent du 19e siècle et du rapport au passé des Québécois. En 2011, il a fait paraître Recours aux sources. Essais sur notre rapport au passé (Boréal) qui lui a valu le prix Richard-Arès. À l’automne 2017, il publiera chez Boréal Survivance. Histoire et mémoire du 19e siècle canadien-français. Soucieux de rendre l’histoire accessible, il intervient souvent dans les médias. Collaborateur régulier à l’émission Aujourd’hui l’histoire (première chaîne de Radio-Canada), il anime la série des Figures marquantes de notre histoire diffusée sur MAtv.

Site : http://benhur.teluq.uquebec.ca/SPIP/ebedard/spip.php?

 

Mathieu Bock-Côté est titulaire d’un doctorat en sociologique de l’Université du Québec à Montréal. Il est chroniqueur au Journal de Montréal, à radio Ville-Marie, en plus de collaborer au journal Le Figaro et à divers médias. Il a également publié de nombreux essais et livres d’entretiens, dont La dénationalisation tranquille en 2007, Fin de cycle en 2012, Le multiculturalisme comme religion politique en 2016, ainsi que Le nouveau régime en 2017.
Noémie Brassard a complété un baccalauréat à l’Université du Québec à Montréal, profil Réalisation. Elle y développe un intérêt marqué pour la réalisation de documentaires et désire s’y consacrer entièrement. Son premier court métrage Défriche (2013) a voyagé dans les festivals de par le monde et a remporté le Prix Identité au Festival du film étudiant de Québec. En 2016, elle a réalisé son second film, Enjambées, qui a notamment remporté le Prix du public lors de la plus récente édition du Festival de films féministes de Montréal. À ce jour, Noémie est employée à Spira, une coopérative vouée au cinéma indépendant et chez Antitube, diffuseur d’événements cinéma.

http://www.spira.quebec/film/142-enjambees.html

https://www.facebook.com/enjambees/

Serge Gagnon est historien et spécialiste reconnu de l’historiographie québécoise. Après des études à l’Université Laval, il enseigne à l’Université d’Ottawa ainsi qu’à l’Université du Québec à Trois-Rivières, où il sera en poste pendant 20 ans. Membre du Centre interuniversitaire d’études québécoises, il est l’auteur de plusieurs ouvrages s’insérant dans la perspective de l’histoire sociale et socio-économique, ainsi que de l’épistémologie, dont Plaisir d’amour et crainte de Dieu : sexualité et confession au Bas-Canada en 1990, Le Passé composé en 1999, Quand le Québec manquait de prêtres en 2006, Familles et presbytères au Québec en 2013 et plus récemment en 2016 une autobiographie intellectuelle intitulée Destin clandestin
Martin Lagacé est prêtre de la Communauté de l’Emmanuel en France depuis 1996. Il exercera divers ministères paroissiaux en Europe avant de revenir au Québec en 2007 pour participer à la fondation de sa communauté au pays. En 2012, il termine une maîtrise en philosophie à l’Université Laval, intitulée « Saint-Denys Garneau : l’Art et l’Être ». Vicaire à la paroisse de St-Thomas d’Aquin dans le diocèse de Québec, il y fonde l’Observatoire Justice et Paix avec un groupe d’étudiants et de professionnels.
Aubert Martin est directeur-général de l’organisme Vivre dans la dignité. Détenteur d’un baccalauréat spécialisé en Histoire, il a également été très impliqué dans l’aide aux personnes vulnérables des pays en développement, acquérant notamment une solide expérience de terrain au Burkina Faso, où il a résidé pendant trois ans. De retour à Montréal, il a continué de travailler dans le domaine de l’aide humanitaire comme coordonnateur de projets, aidant de nombreux organismes locaux à travers le monde. Membre de l’Union des Artistes depuis 2005, Aubert a également été très actif comme acteur, musicien et marionnettiste professionnel.
Louis-André Richard, Ph.D., est professeur de philosophie au cégep de Sainte-Foy et chargé de cours à la Faculté de philosophie de l’Université Laval. Il est membre des comités d’éthique institutionnel et clinique de la Maison Michel-Sarrazin. Ses travaux se concentrent particulièrement sur le politique et l’éthique.
Denis Vaugeois a signé diverses études portant principalement sur la présence française en Amérique, sur les Amérindiens et les Juifs. Il a été un des principaux artisans du journal historique Boréal Express et du livre Canada-Québec.

Sa bibliographie comprend plusieurs ouvrages parmi lesquels on retrouve La Fin des alliances franco-indiennes et L’Indien généreux au Boréal. America, l’expédition de Lewis & Clark et la naissance d’une nouvelle puissance, Champlain, la naissance de l’Amérique française et Les Premiers Juifs d’Amérique 1760-1860 sont, quant à eux, parus chez Septentrion de même que La Mesure d’un continent, coécrit avec Raymonde Litalien et Jean-François Palomino, qui a remporté les prix Hercule Catenacci de l’Académie française et Marcel-Couture du Salon du livre de Montréal en 2008.

 

Pour retourner à la page de la programmation, cliquez ici.